Skip to main content

Harcèlement au Travail : Comment s’en prémunir



Copie de le harcèlement

Le plaisir au travail :

VOLUME 3 (Tome 2) : Le harcèlement au travail.

Harcèlement professionnel / Harcèlement moral.

Le harcèlement affecte des victimes qui n’en sortent jamais indemnes et qui risquent d’en garder des séquelles souvent durant plusieurs années. Je vais vous proposer quelques pistes pour en sortir.

Rappel : C’est quoi le harcèlement professionnel (moral) ?

On parle de harcèlement professionnel lorsque des comportements à l’égard d’une personne portent atteinte à sa vie psychique et/ou physique. Ces comportements sont répétés, dévalorisants, sont souvent insidieux.

C’est une forme de violence, qui parfois n’en a pas l’air, parce qu’elle s’exprime par des petites touches régulières et répétées pas toujours faciles à identifier pour ceux qui sont à l’extérieur du contexte.

C’est la répétition de ces mini actes qui sont le danger, parce qu’elles usent la résistance psychologique des victimes. Le fait que ces comportements soient souvent l’œuvre d’une hiérarchie les rends parfois sophistiqués et difficiles à repérer et à prouver par des personnes à l’extérieur.

Les cibles préférées des harceleurs :

Souvent des personnes consciencieuses dans

l’exécution de leur travail et fragilisées par la peur de mal faire ou de se faire remarquer.

Parfois ce sont aussi des personnes qui ont quelques fragilités comme la timidité, ou l’excès de gentillesse avec l’envie d’être aimées et appréciées.

Certaines personnes ont aussi tendance à vivre avec difficultés les reproches, les remontrances, les critiques, même si ceux qui les formulent n’ont pas d’intentions harceleuses.

Quel est le profil de l’harceleur ?

En général, nous sommes face à des pervers narcissiques ou des personnes qui ne supportent pas l’autorité ou même le leadership efficace de certains collaborateurs. La lumière et la reconnaissance pour des gens efficaces leur font de l’ombre.

De toutes façons le harceleur va chercher les failles chez sa victime pour harceler avec le plus de finesse et d’efficacité possibles. Ils ont des capacités à les trouver, sachant qu’ils les cherchent assidûment et surtout ils les exploitent parfois avec plaisir.

Pour un non professionnel de l’analyse du comportement il est difficile de déceler les vraies causes tel que, la méchanceté pure, la jalousie, l’envie de nuire viscérale ou bien d’autres raisons encore. Il est clairement établi que le comportement du harceleur est pathologique et nocif.

C’est sur ces domaines d’analyse qu’un coach spécialisé dans le harcèlement va agir pendant les audits dédiés à ce sujet.

Avant d’aborder les pistes pour contourner le harcèlement voilà quelques informations à lire avant.

Harcèlement volontaire : Avec une intention claire de faire du mal.

Le harcèlement moral inflige à la personne qui le subit une souffrance psychologique sur le plan professionnel et sur le plan personnel considérable.

Quelques pistes pour déceler un harcèlement sur une personne.

-Anxiété, irritabilité, nervosité, …

-Sentiment d’abandon et d’impuissance.

-Tristesse et culpabilité avec une perte de plus en plus profonde de l’estime de soi.

-Consommation d’alcool, de médicaments…

-Repli sur soi, isolement, désillusion.

-Perte d’identité.

-Dépression.

Harcèlement Involontaire : pour cause de maladresse managériale.

Volontaire ou involontaire : La Cour de cassation vient de préciser qu’il n’y a pas à tenir compte des intentions de l’auteur des agissements pour qu’ils soient constitutifs de harcèlement moral.

Même s’il n’y a aucune intention malveillante, aucune volonté de nuire au salarié, le harcèlement moral peut être retenu par un juge.

Comment sortir d’une situation de harcèlement moral ? Les pistes.

LES PREUVES :

Ce n’est pas à la personne harcelée de prouver qu’il y a harcèlement professionnel ou moral.

En cas de litige, celle-ci établit des faits qui permettent de présumer l’existence d’un harcèlement.

Au vu de ces éléments, il incombe à l’employeur de prouver que ses agissements ne sont pas constitutifs d’un harcèlement et que ses décisions sont justifiées par des éléments objectifs étrangers à tout harcèlement (Code du travail, art. L. 1154–1).

Comme il est compliqué, face à la perversion d’un harceleur, de caractériser les faits, de les démontrer, il s’agit donc de tenter d’identifier les preuves.

LES ACTIONS :

1- Conserver tous les écrits qui selon le ressenti de la victime sont sources de perception de harcèlement. Ne pas s’occuper du déni de l’harceleur, il ne comptera plus au moment du bilan.

2- Avoir des témoins. Attention selon le niveau hiérarchique de l’harceleur, les candidats au témoignage se feront rares. Mais on peut avoir des témoins inconscients de l’être en refusant tout entretien avec le harceleur dans son bureau avec les portes fermées. Les témoins involontaires perçoivent les éléments des entretiens de l’extérieur, cela peut servir le cas échéant en cas d’audit.

3- Exiger des écrits qui vous paraissent en relation avec le harcèlement. Par exemple la critique systématique de la qualité de votre travail, de vos relations avec les collègues, votre affectation fréquente à des projets irréalisables etc…

4- Ne rester pas seul (e), en parler autour de vous du harcèlement à des personnes compétentes et bienveillantes :

a. Le médecin du travail.

b. La RH.

c. A d’autres supérieurs hiérarchiques qui vous paraissent dignes de confiance. Choisissez en conscience, ils se soutiennent souvent entre eux pour ne pas faire de vagues.

d. Prenez conseil auprès d’un professionnel (coach spécialisé, psychologue…) qui vous apportera une qualité d’écoute compétente, ce qui ne sera pas toujours le cas de vos proches. Il vous apprendra aussi à reprendre confiance en vous et à identifier vos forces et vos ressources disponibles.

e. Un harceleur est souvent lâche. Une fois identifié il peut devenir agressif et contre attaquer pour se justifier en vous accusant de fantasmer.

f. Méfiez-vous lorsque le harceleur acculé à ses responsabilités vous propose un arrangement à l’amiable. C’est rarement une honnête intention de sa part.

g. Trouvez si possible un moyen de couper le lien avec l’harceleur. Le danger pour votre santé physique et morale vient essentiellement de la durée et la répétition du sentiment de harcèlement. (Dépression, burnout, crises d’angoisses, etc…). Par exemple demander votre mutation dans un autre service.

h. N’ayez pas peur. Une fois caractérisée la situation de harcèlement sera toujours plus dure lorsqu’elle ne s’arrête jamais, que le chemin pour s’en défaire et reprendre pied.

i. En dernier recours, vous portez plainte et laissez cette fois votre avocat faire le travail. Il arrivera à convaincre les juges des faits que vous lui avez rapportés.av

Voilà les pistes possibles pour ne plus subir cette injustice sur votre lieu de travail.

J’espère vous avoir apporté quelques pistes utiles. Bon courage.

Pour lire les volets 1 c’est par ici et pour découvrir davantage de contenues rendez-vous sur notre LinkedIn.

…n’oubliez pas aussi de nous suivre sur nos réseaux sociaux :






Partager notre article :